BIO

392969110741964

Journaliste de métier, j’ai commencé ma vie professionnelle comme reporter radio. Responsable du décrochage local de RTL à Nancy et Metz pendant plusieurs années, j’ai aussi écrit, de temps en temps, pour la presse écrite (Libération, L’Humanité, Elle, Femme actuelle). Puis j’ai été rédactrice en chef d’une revue destinée aux maires ruraux, ce qui m’a amenée à sillonner la France et à fréquenter les beaux palais de la République. Depuis 2000, je participe comme auteure à la conception et à la fabrication de manuels scolaires pour la maison d’édition Klett Verlag, basée à Stuttgart. J’écris des histoires, des romans, des BD, du théâtre et des vidéos pour les jeunes qui apprennent le français en tant que langue étrangère. Mon premier livre de littérature jeunesse, « Dans la peau des arbres », a été publié en 2006 par les éditions du Rouergue. Avec mes romans, recueil de nouvelles et documentaires parus aux éditions Actes Sud Junior, Syros et Thierry Magnier, j’interviens souvent dans des écoles, collèges, lycées, centres sociaux et médiathèques. J’y anime régulièrement des ateliers d’écriture. Mes livres m’ont également amenée à m’intéresser à l’écriture de scénarios. J’ai écrit, en collaboration avec le réalisateur et scénariste Laurent Herbiet, « Elsa à Goma », l’adaptation de mon roman « Bienvenue à Goma » (Editions de Rouergue). Ce livre s’inspire d’une expérience de j’ai vécue en 1994. A peine sortie de l’Ecole de Journaliste de Lille, j’ai travaillé à Goma (RDC, à l’époque Zaïre) pour l’ONG Reporters sans frontières, dans les camps de réfugiés rwandais, quelques semaines après la fin du génocide des Tutis et du massacres des Hutus modérés. Aujourd’hui, je vis à Paris.

394285360610339

Je préfère vivre à côté, en marge, tout au bout du métro. J’adopte souvent ce point de vue quand je raconte une histoire. J’aime observer la vie autour de moi. Les gens, les lieux, les objets, les paysages. Je pars toujours du réel et mon imagination s’emballe. Journaliste de formation, j’ai aimé me coltiner le réel, le raconter, le décortiquer autant que possible. Mais quand on écrit un papier radio, on n’a pas d’autre choix que de condenser. Un papier de quarante secondes, cela fait très peu de mots. Finalement, j’ai choisi la fiction pour parler de ce qui se passe autour de moi. Je me figure de minuscules fragments de réalité qui se dispersent puis convergent pour créer des personnages et leurs mondes. Je passe mes journées à écrire toutes sortes de textes. J’aime quand les livres passent de main en main et se transmettent d’une génération à l’autre.

IMG_0341
716868588352013
(Photos Isabelle Collombat©)